Deux chaires s’unissent pour étudier les systèmes de santé

Deux titulaires de chaires de recherche du Canada s’unissent pour créer une plateforme commune consacrée à l’étude des systèmes de santé.

La Chaire de recherche du Canada sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé et celle sur le design et l’adaptation des systèmes de santé s’unissent pour créer un laboratoire de recherche commun baptisé H-POD pour «hub santé-politiques, organisations et droit». Son lancement officiel aura lieu le 2 octobre prochain, mais les activités de la nouvelle plateforme sont déjà en préparation.

«Nous mettons nos expertises en commun pour faire naître un nouvel écosystème où s’effectuera de la recherche transdisciplinaire de pointe», mentionne Catherine Régis, professeure à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé.

«Nous avons tout à gagner à nous associer ainsi», renchérit Jean-Louis Denis, professeur à l’École de santé publique de l’UdeM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le design et l’adaptation des systèmes de santé. M. Denis promet de créer une identité propre à cette plateforme originale qui officialise une relation établie entre les deux experts.

«Nous unissons certains actifs, mais aussi deux champs de recherche très proches l’un de l’autre», reprend Mme Régis, qui souligne que cette collaboration interdisciplinaire s’inscrit dans les priorités définies par l’UdeM dans le cadre de sa transformation institutionnelle. Ce projet bénéficie de l’appui du Centre de recherche du CHUM, du Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation, de la Faculté de droit et du Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique.

 

Des systèmes innovants

L’hypothèse selon laquelle «les systèmes de santé performants de demain s’appuieront sur des innovations et changements conséquents dans les domaines du droit et des politiques de santé, de l’organisation des soins et des pratiques cliniques» est la pierre d’assise de cette nouvelle plateforme.

Le H-POD veut devenir un «lieu de développement de la recherche, un lieu de formation et d’encadrement des étudiants aux cycles supérieurs intéressés par ces questions et un forum d’échanges et d’animation sur les grands enjeux qui marquent l’évolution des systèmes de santé contemporains».

Les responsables prévoient d’élaborer des projets de recherche comparés reposant sur des partenariats internationaux et d’organiser des conférences pour spécialistes et pour le grand public. Ils proposeront également des séminaires de recherche pour les étudiants des 2e et 3e cycles qui s’intéressent aux innovations dans le système de santé. Par exemple, des chantiers porteront sur l’ingénierie sociale des systèmes de santé apprenants, sur l’effet des mesures incitatives financières et juridiques et de la standardisation des soins sur les politiques et les organisations de santé ainsi que sur le renouveau du professionnalisme.

Pour visionner cet article, écrit par Mathieu-Robert Sauvé, dans son intégrité, veuillez consulter cette page-ci.

Ce contenu a été mis à jour le 28 mai 2018 à 2 h 47 min.

Commentaires

Laisser un commentaire