Enjeux éthiques et juridiques de l’innovation numérique en santé

Colloque organisé dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier. Voir le programme.

Résumé du colloque:

L’innovation numérique a pris un essor fulgurant dans plusieurs secteurs de l’activité sociétale et soulève un engouement quant aux nouvelles possibilités technologiques et aux retombées économiques qui pourraient en découler. Les pressions sont fortes et les intérêts nombreux en regard de l’innovation numérique. L’importance d’accompagner celle-ci d’une innovation sociale, juridique et éthique devient donc essentielle afin de favoriser un développement responsable en la matière qui soit en concordance avec les valeurs fondamentales de la société. Un domaine d’application de l’innovation numérique particulièrement riche et encore dans son enfance est celui de la santé. L’innovation numérique dans ce secteur est considérée pour son potentiel à améliorer la qualité et l’accessibilité des soins, l’efficience des systèmes de santé et la création d’espaces numériques favorisant l’implication des patients dans leurs soins et leur système de santé. Parmi les innovations numériques envisagées se trouve le déploiement d’algorithmes qui fourniront un support à la prise de décision médicale et à la création de systèmes de santé apprenants. La place de ces innovations en santé semble inéluctable; la question n’est plus de savoir «si» elles existeront, mais «quand» elles existeront. L’accès massif à l’information que permet l’innovation numérique soulève des questionnements juridiques et éthiques qui bouleversent certains paradigmes dominants en éthique et en droit, dont la notion du partage des responsabilités relativement à la collecte et à la gestion des informations personnelles (entre patients, chercheurs, professionnels de la santé, entreprises privées, décideurs publics par exemple). La tension entre l’intérêt des individus et ceux de la société s’en trouve exacerbée. En effet, les patients pourront-ils être contraints de permettre l’utilisation de leurs informations personnelles pour améliorer la qualité des soins de santé pour tous? Si oui, comment et dans quelles conditions? Les algorithmes, par définition plus performants que les humains, exerceront-ils une pression sur le jugement et la responsabilité professionnelle dans le domaine de la santé ? Quelle responsabilité devraient assumer les chercheurs, les entreprises et les décideurs publics dans le développement et l’utilisation de ces innovations? Ultimement, ces questionnements soulèvent des enjeux qui interpellent l’ensemble de la société et qui ont trait tant à l’acquisition des données, la construction de modèles innovants, le test de ces modèles dans un contexte de vie réelle et l’application plus large au sein des systèmes de santé et des sociétés. Cet atelier proposera une réflexion prospective sur les enjeux que soulève l’innovation numérique en santé, sur les approches novatrices en éthique qui permettent de les mettre en lumière de même que sur les impératifs éthiques et juridiques qui devront accompagner ces développements.

 

Billets disponibles ici.

 

Formation d’un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire du Barreau du Québec pour une durée de 5 heures.

Une attestation de participation représentant 5 heures de formation sera transmise aux notaires.

Ce contenu a été mis à jour le 3 octobre 2017 à 12 h 19 min.

Commentaires

Laisser un commentaire