La professeure Audrey Ferron Parayre a soutenu avec brio sa thèse de doctorat et se mérite la plus haute distinction soulignant la grande qualité de ses travaux et de sa contribution scientifique.

La professeure Audrey Ferron Parayre de l’Université d’Ottawa a soutenu hier sa thèse de doctorat dirigée par la professeure Catherine Régis. Cette thèse qui visait à étudier l’effectivité du consentement aux soins s’est méritée la plus haute distinction avec la mention exceptionnelle. Le jury, composé des professeurs Christine Vézina, Marie Annik Grégoire, Catherine Régis et du professeur associé et juge Benoît Moore, a notamment souligné la grande capacité d’analyse de l’auteure et sa capacité remarquable d’innovation scientifique. Toutes nos félicitations à la nouvelle docteure en droit qui aura sans aucun doute une carrière universitaire fort riche.

 

 

Ce contenu a été mis à jour le 6 décembre 2018 à 10 h 28 min.

Commentaires

Laisser un commentaire