Colloque sur les organisations internationales en transformation

Selon Antonio Gueterres, secrétaire général des Nations Unies, le 75e anniversaire de l’ONU « nous rappelle ce que nos fondateurs ont accompli et nous invite à être à la hauteur de leurs ambitions. Nous devons de toute urgence mener une réflexion innovante sur la gouvernance mondiale et le multilatéralisme, afin de les adapter au XXIe siècle ».

Le monde a besoin « d’un multilatéralisme en réseau, fondé sur des liens et une coopération solides entre les organisations internationales et régionales, les institutions financières internationales et autres alliances et institutions mondiales ».

M. Guterres a plaidé pour des mécanismes souples permettant d’inclure ces différents acteurs, notamment les femmes et les jeunes, et pour des institutions remaniées et renforcées.

Objectifs du colloque :

Le système des Nations Unies mis en place à la fin de la deuxième guerre mondiale souhaitait créer une solidarité internationale qui permettrait d’éviter la répétition de tels conflits et de construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes. Malheureusement, ces souhaits n’ont pas toujours donné les résultats attendus et la coopération internationale – minée par la résurgence des conflits locaux, les différends religieux, sociaux et économiques, et la résurgence du protectionnisme – s’est effritée, particulièrement dans les dernières décennies. Les changements climatiques aussi bien que les inégalités sociales sans oublier les questions sanitaires soulevées par l’actuelle pandémie, appellent à une réflexion sur les futurs possibles et souhaitables des organisations internationales.

Ce colloque se veut un lieu de dialogue sur les enjeux et les pistes de recherche et d’action possibles sur ces questions.

Ce colloque se veut un lieu de dialogue sur les enjeux et les pistes de recherche et d’action possibles sur ces questions.

Pour consulter le programme et pour vous inscrire, c’est ici!

Ce contenu a été mis à jour le 14 décembre 2020 à 19 h 50 min.

Commentaires

Laisser un commentaire